Qui suis-je ?

Attirée depuis toujours par l'Asie, je pratique durant mon enfance le judo puis devenue adulte le karaté, le Tai chi chuan et le Qi Gong. 

Je croise le chemin de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) en participant à un stage en Psychologie Chinoise et c'est la révélation !

Je m'installe en 2008 en tant que Praticienne de Médecine Traditionnelle Chinoise. Actuellement, je complète encore mon parcours avec de nombreuses formations de spécialisations ainsi qu'en développement personnel.

 

Je reçois des personnes avec des profils très différents. J'apporte une approche et une écoute personnelle. La séance dure en moyenne une heure avec chaque consultant. J'adapte les pratiques selon la demande exprimée et le bilan qui en ressort conformément aux préceptes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

 

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise
Qu'est-ce que c'est ?

La Médecine Traditionnelle Chinoise est née il y a plus de 2 000 ans et s'appuie sur des outils originaux et uniques améliorés au cours des siècles tout en conservant bien vivants les principes qui ont participé à leur invention.



Parmi toutes les méthodes employées par La Médecine Traditionnelle Chinoise,



  • La stimulation des points d'acupuncture situés le long des méridiens est certainement la méthode de soins la plus connue du grand public.

Elle permet de stimuler les points répartis sur l'ensemble du squelette énergétique le long des méridiens correspondant aux organes et aux entrailles.



Parallèlement à cette méthode, le praticien, dispose d'une palette très large d'outils.



  • Le Tuina et la stimulation des points d'acupuncture est riche de nombreuses techniques d'intervention sur les méridiens et les points énergétiques pour apporter une détente au corps, à l'esprit et lever les blocages énergétiques.

  • La moxibustion peut se résumer à l'utilisation de bâtons ou de cônes d'armoises sur les points énergétiques ou les zones douloureuses. Permet d'accentuer le travail en favorisant la circulation du QI dans les méridiens ou en dispersant les stagnations.

  • Les plantes sont une des grandes richesses de La Médecine Traditionnelle Chinoise.

L'évolution est très différente de celle de la phytologie à l'occidentale. Les plantes sont étudiées depuis des temps immémoriaux et classées en fonction de leur qualités propres selon des critères inconnus en occident et leur capacité à s'intégrer dans les principes de soins de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

  • La nutrition est la clé de voûte de la santé. L'alimentation, au même titre que la gestion des émotions, est la source des maladies ou de la bonne santé.

  • Pose de Ventouse
  • Prise des pouls
  • Tuina
  • Moxa

Plus en détail...

Afin d'examiner la demande du consultant et de définir un principe de travail, le bilan en Médecine Traditionnelle Chinoise s'appuie sur la « méthode des quatre temps » qui comprend : observation, audio-olfaction, interrogation et palpation.



  • Observation : Le praticien observe, entre autres éléments, le teint du visage, la langue, l'attitude générale corporelle et spirituelle ainsi que le comportement physique et mental du consultant.

  • Audio-olfaction : Cette partie du bilan consiste à écouter les sons émis par le consultant tels que la respiration, la voix, les borborygmes etc.

  • Interrogation : Le consultant peut être intrigué par la précision et la grande variété des questions qui peuvent lui être posées par le praticien.

Celui-ci va s'intéresser aussi bien à son environnement familial, à son cadre de vie qu'à sa préférence pour le froid ou la chaleur, à la couleur et à l'odeur de ses urines et de ses selles, à ses habitudes alimentaires ou encore à la description exactes des inconforts ressentis.
Enfin, le praticien sera attentif aux signes objectifs présentés par le consultant.



  • Palpation : La palpation des zones douloureuses du corps ou des œdèmes éventuels fait partie de ce temps de l'examen et permet au praticien d'analyser la nature chaude ou froide de l'affection ou le type de douleur.

Deux méthodes d'examen sont très particulières à La Médecine Traditionnelle Chinoise : la palpation de certains points des méridiens et la palpation des pouls.
En effet, certains points d'acupuncture peuvent devenir particulièrement douloureux selon les organes internes en déséquilibres et les pouls, pris avec trois doigts du praticien au niveau des deux poignets du consultant évoluent de manière spectaculaire en fonction de ce dont il souffre.



Dans la réalité du cabinet, le bilan n'est, bien entendu, pas décomposé de manière aussi formelle et les quatre temps se mélangent tout au long de la consultation.



Le praticien va ensuite ordonner toutes les informations recueillies en utilisant la méthode dite "des huit règles" qui lui permet de classer les signes objectifs et les déséquilibres en interne/externe, vide/plénitude et chaud/froid qui lui permettront ensuite de synthétiser son analyse en terme d'affection yin ou yang et de déterminer le ou les déséquilibres dont souffre le consultant afin de définir le principe de rézquilibrage et donc le rééquilibrage proprement dit.



Si certains déséquilibres portent un nom précis comme en médecine occidentale, les déséquilibres sont généralement définies de manière très particulière. On parlera de « montée de feu du foie » ou de « vide de Qi du cœur », autant d'appellations qui peuvent paraître très étranges lors d'une première séance.



Il est essentiel de comprendre qu'en Médecine Traditionnelle Chinoise, lorsque l'on parle d'un organe, on parle en fait d'un ensemble de fonctions qui vont bien au-delà de celles que la médecine occidentale lui attribue. Un ensemble de fonctions ou dynamiques fonctionnelles est symboliquement assigné à chacun des cinq organes ou des six entrailles constituant l'anatomie énergétique selon La Médecine Traditionnelle chinoise.

Sources : OSMC
Lien : http://osmc-france.com/comment-se-deroule-une-consultation-de-medecine-chinoise/

Questions Diverses
  • A quoi La Médecine Traditionnelle Chinoise peut elle répondre ?

La Médecine Traditionnelle Chinoise peut répondre à tous les déséquilibres énergétiques.

Cela ne signifie pas pour autant qu'elle peut tout guérir.
Aucune médecine ou technique alternative actuelle ne peut avoir cette prétention.

Dans les cas très graves, La Médecine Traditionnelle Chinoise peut apporter un mieux-être, ou même un grand confort.

Ses applications sont très larges, elle est dispensée dans le monde entier.



  • Combien de temps dure une séance ?

En général une séance dure environ une heure.
Une vingtaine de minutes sont consacrées au bilan et le reste au traitement proprement dit.
Une consultation qui aboutira à des conseils de diététique peut être de ce fait moins longue qu'une séance de Tui Na.



  • Combien de séances sont nécessaires ?

Tout d'abord La Médecine Chinoise ne prétend pas tout résoudre.
Cependant, dans de très nombreux cas, elle permet de soulager, de favoriser le rééquilibrage.

Le nombre de séance est très variable selon le déséquilibre.

Certains peuvent se traiter en 1 à 2 séances, d'autres demandent des traitements de plusieurs mois.

Il est nécessaire de souligner que certains déséquilibres ne peuvent être que contrôlés, atténués.


Dans un premier temps, le praticien pourra voir le consultant 1 à 2 fois par semaine selon la gravité du déséquilibre.

Ensuite, quand les résultats seront satisfaisants, les séances pourront se faire tous les 15 jours ou tous les mois selon l'estimation du praticien.



Cependant, en l'absence d'amélioration, ne serait-ce que minime de tout ou partie des symptômes au bout de quelques séances, il faut considérer que le bilan a été mal posé ou que le protocole de rééquilibrage est inadapté.

 

Il est aussi tout à fait possible d'appliquer un traitement de Médecine Traditionnelle Chinoise pour prévenir le déséquilibre.
On n'a pas besoin d'être malade pour consulter un praticien de Médecine
 Traditionnelle Chinoise.


Les thérapies idéales sont préventives comme peut l'être la Médecine Traditionnelle Chinoise.



  • Les séances engendrent-elles des effets rebonds ? 

Les techniques employés de la Médecine Traditionnelle Chinoise peuvent parfois entraîner une aggravation ponctuelle des douleurs ou des principales désagréments ressentis par le consultant.
Ce genre de réaction est fréquemment suivi d'une amélioration.
Une forte réaction peut donc être très bon signe. Mais elle n'est pas systématique ni obligatoire pour obtenir un bon résultat.



En matière de phytothérapie chinoise les réactions sont assez rares à partir du moment où le praticien a été bien formé. Les effets secondaires les plus communs sont des troubles digestifs mineurs : gaz intestinaux, nausées, ralentissement digestif, constipation ou selles molles.

Plus rarement il peut y avoir de la fatigue ou une aggravation des principaux déséquilibres. Mais là encore, une adaptation de la composition du traitement fera partir immédiatement ces désagréments passagers. Il faut retenir que les effets secondaires avec les plantes sont très rares et bénins.



  • Dois-je me dévêtir pendant la séance ?

Il est difficile de donner une réponse générale à cette question.
Certaines séances peuvent se pratiquer sans nécessité pour le consultant de se dévêtir alors que, dans d'autres cas, le praticien pourra lui demander de se mettre en sous-vêtements.
On pourra demander aux dames de dégrafer leur soutien-gorge lorsqu'elles sont allongées sur le ventre pour faciliter le repérage et le travail sur certains points.



Remarque :



Le Tui Na n'est jamais pratiqué sur un corps entièrement dénudé.


En Chine, la plupart du temps, le Tui Na est pratiqué sur le consultant habillé, éventuellement recouvert d'un drap pour protéger ses vêtements et la main du praticien.


En Occident, du fait des différences culturelles avec la Chine, il est d'usage de pratiquer cette technique à même la peau mais le consultant garde ses sous-vêtements. Pour des raisons de confort, on pourra  demander aux dames, là encore, de dégrafer leur soutien-gorge mais dans tous les cas une couverture recouvre tout ou partie du corps.

© 2019 par lesoietletre